Communication

Granitex : Un rythme de croissance annuelle de 22%

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur linkedin

Depuis sa création, Granitex évolue de façon conséquente. D’ailleurs, les indicateurs d’évolution sont très intéressants. Nous enregistrons annuellement un taux de croissance moyen de 22%», a affirmé le patron de l’entreprise, rencontré au Salon international du bâtiment, des matériaux de construction et des travaux publics, qui se déroule à la Safex d’Alger. Fondée en 1969 à Oued Smar, Granitex propose aujourd’hui une centaine de solutions technologiques avancées (adjuvants, résines, mortiers) à sa clientèle des secteurs du bâtiment et des travaux publics. Les produits de l’entreprise, certifiés ISO 9001, concernent la construction de grands projets.

Cela dit, l’utilisation des bétons chimiquement composés demeure encore embryonnaire en Algérie, de l’avis de M. Meddahi : «Nous sommes dans un mode de consommation encore assez loin de ce qui se fait ailleurs. Désigner des bétons ou fabriquer des bétons chimiquement composés est une nouveauté en Algérie. Le plus important est de remplir ce marché 20 fois plus qu’il n’est aujourd’hui. En fait, la croissance de ce marché va venir avec le temps.» Pour le P-DG de Granitex, l’utilisation des bétons chimiquement composés offre des avantages multiples par rapport au béton classique : «Les avantages résident dans le gain certain de performances mécaniques.

L’entrepreneur gagne aussi de l’argent en démultipliant ses cadences de production. On développe des performances sur béton au bout de deux à trois jours au lieu de 28 jours. La production et la productivité post-béton sont multipliées par sept. Un béton chimiquement composé est certain en termes de durabilité. Non chimiquement composé, sa durée de vie est moindre.» Interrogé sur les projets de l’entreprise, M. Meddahi semble contrarié par le climat des affaires qui demeure défavorable. «Nous attendons pour voir parce que les indicateurs économiques sont inquiétants. L’inflation est toujours là.

Nous avons une dévaluation du dinar par rapport aux monnaies étrangères. Nous avons une dépréciation de 25% du dinar sur le dollar (…). Les indicateurs qui contribuent à nos projections sont carrément défavorables», déplore-t-il. L’entreprise Granitex consacre une partie de son chiffre d’affaires à la formation et au recyclage de son personnel, estimé à 200 employés. Son portefeuille clients est composé de l’ensemble des intervenants dans le domaine du BTPH, nationaux et étrangers. En matière de recherche et développement, la société a déjà signé des partenariats avec des centres universitaires de renommée en Algérie et à l’étranger. 

Candidature spontanée